Darren Aronofsky parle de « Mother! »

Le magazine américain Entertainment Weekly a interviewé Darren Aronofsky sur son prochain film Mother! ainsi que l’acteur Javier Bardem. C’est à cette occasion que deux nouveaux clichés ont été dévoilés. Voici la traduction de l’article dans lequel le réalisateur évoque sa carrière mais surtout son prochain film:

Darren Aronofksy a tendance à passer des années sur ses scénarios. Mais avec Mother!, les choses ont été légèrement différents. « J’ai toujours été jaloux des chanteurs-compositeurs qui peuvent écrire une chanson en deux jours ou quelques heures », dit Aronofsky. « J’avais cette idée et je l’ai senti grandir dans ma tête. Ça a pris un long week-end et j’ai eu ces sortes d’hallucinations et c’en est sorti. [Rires] On verra ce que ça va donner. C’était une approche très intéressante: essayer de saisir une seule émotion et essayer de raconter cette histoire de deux heures à partir de cette émotion. »

Il a encore du mal à parler de son idée : « J’essaie encore de tout résoudre! ». Mais nous savons que l’intrigue parle d’une couple marié (Jennifer Lawrence et Javier Bardem) dont la relation est testé quand un autre couple (Michelle Pfeiffer et Ed Harris) arrive. « Il y a des éléments d’intrusion et c’est un thriller. C’est le film qui se rapproche le plus de Black Swan dans son esprit parmi tout ce que j’ai fait récemment. »

Le tournage s’est déroulé à Montréal l’année dernière après de longues répétitions à Brooklyn. « Dès qu’on a Jennifer Lawrence, on a un film », dit Aronofsky en riant. (« C’est rare et un luxe » dit le réalisateur.) Javier Bardem avait suivi de près la carrière d’Aronofsky depuis ses débuts en 1998 avec « Pi ». « Je me souviens très bien de ce film » dit Bardem. « Ca m’a épousoutflé. Et pareil pour Requiem for a Dream. J’étais si impressionné par la cinématographie, par la qualité d’image mais principalement par leurs performances et cette ligne étrange entre fiction et réalité. J’adore ça. » La jeune femme qui joue sa femme à l’écran a aussi une histoire avec lui: ils étaient assis à côté à un festival de film où Jennifer Lawrence était encore inconnue et présentait Winter’s Bone. « Je me souviens juste qu’elle était si jeune et si drôle! Elle blaguait sur la cérémonie, sur tout, on riait tous beaucoup. Je n’avais pas encore vu Winter’s Bone mais je l’ai vu après, j’étais très impressionné par la qualité et la profondeur. Tout ça pour dire que quand j’ai entendu que Jennifer était dans le casting, j’étais très content de travailler avec elle. Elle est unique et je l’admire vraiment. » Avait-il un jour pensé jouer son mari à l’écran ? Bardem éclate de rire. « Non! Bien sûr que non. Même quand nous tournions je ne pouvais pas vraiment l’imaginer! »

Dans la scène de l’image, le couple accueille un grand rassemblement chez eux. « On peut voir la tension dans leur relation retirée de toutes ces forces autour d’eux », dit Aronofsky. « Jen et Javier ont vécu les choses différemment. » Le trailer, dévoilé la semaine dernière, utilise cette tension. (Et, accompagné par la renaissance de Michelle Pfeiffer, un aperçu de son personnage mystérieux. « Elle est exceptionnelle », dit Aronofsky. « Elle donne une performance très forte et audacieuse. Elle a tout donné. »)

Mais que se passe-t-il vraiment? « La meilleure chose concernant ce film sera ses surprises », insiste Aronofsky. « C’est un voyage intense et c’est les plus grandes montagnes russes du parc. Ne montez dedans que si vous voulez vraiment faire les loopings, » dit Bardem qui ne pouvait pas en dire plus. « Nous savons tous toujours tout. C’est bien pour certains, mauvais pour d’autres. Nous devons garder ce mystère si on peut. » Mystère accompli.

Traduction par Camille pour Jennifer Lawrence Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *